Comment dépasser l'étape de la toile blanche ? (7 méthodes)
Conseils

Comment dépasser l’étape de la toile blanche ?

Personnellement, j’ai déjà été confrontée à cela à plusieurs reprises par le passé. 

Etre pétrifié(e) devant votre toile blanche : cela vous est-il déjà arrivé ?

La première fois, je me souviens, je n’avais pas de sujet en tête : le manque total d’inspiration ! Et ça peut durer des jours, des semaines, voire des mois, si on ne fait rien pour y remédier… On ne peut tout simplement pas peindre parce qu’on ne sait pas QUOI peindre.

comment dépasser l'étape de la toile blanche : artiste bloqué devant sa toile

La deuxième fois, c’était l’inverse : ça foisonnait dans mon cerveau ! J’avais finalement choisi une idée précise. Mais devant ma toile, la peur de ne pas réussir à obtenir le résultat parfait, ce que j’avais vraiment en tête me bloquait. Je n’arrivais pas à commencer. Inconsciemment, je me suis mise une pression et le premier coup de pinceau ne venait pas. J’avais peur de mal faire, de ne pas bien commencer. D’ailleurs, cette peur de l’échec peut aussi nous suivre pendant un moment !

Le fait d’être ainsi pétrifié devant sa toile a un petit nom : leucosélophobie. Il y a décidemment un nom pour tout ! Plus communément appelé : le syndrome de la page blanche. C’est un trouble qui affecte les artistes (écrivains, peintres, sculpteurs, cinéastes, photographes…). On n’arrive tout simplement pas à commencer ou à poursuivre une œuvre. On se retrouve démuni que l’on soit débutant ou expert. Soit c’est par manque de créativité, soit par peur de l’échec.

la difficulté à commencer ou continuer une œuvre est aussi appelé le syndrome de la page blanche
Photo de cottonbro provenant de Pexels

J’ai cherché et testé différentes méthodes pour dépasser l’étape de la toile blanche. Je vous partage mes expériences. A vous de trouver la méthode qui vous convient le mieux selon la raison qui vous bloque devant votre toile, votre manière de peindre et le medium que vous utilisez !

1- Organisez vos séances peinture

Vous avez une idée de ce que vous voulez peindre, mais vous ne savez pas par où commencer. Ça vous bloque. Le premier coup de pinceau ne vient pas. Essayez d’organiser dans votre tête les différentes étapes de votre réalisation

Par exemple si vous peignez à l’huile :

  • Aujourd’hui, fixez-vous comme objectif de peindre d’abord le fond de votre toile.
  • Le lendemain, vous esquisserez les différents éléments qui composent votre toile. 
  • Un autre jour, vous ferez votre ébauche à la peinture.
  • Dans une autre séance, vous montrez tranquillement les couleurs
  • Et enfin, vous finirez avec tous les détails.

Evidemment à l’aquarelle, l’approche étant complètement différente, vous planifierez les étapes en conséquence, peut-être sur une même séance.

comment dépasser l'étape de la toile blanche : planifier les étapes de réalisation de son tableau
Photo de Anna Shvets provenant de Pexels

Le fait de planifier vos étapes vous permet de vous donner un objectif simple à réaliser. Puis de pouvoir passer au suivant. Et ainsi de suite. Vous montez brique après brique votre tableau. Vous n’êtes plus coincé devant votre toile sans savoir quoi faire !

2- Recouvrez tout le blanc de votre toile

Pour moi, le blanc de la toile a quelque chose de stressant, de bloquant. Donc quand je commence un tableau, la première chose que je fais c’est recouvrir toute ma toile d’une première couche de couleur. Cela permet de commencer sans s’en rendre compte.

Je peux décider de faire un fond plus ou moins dans le même ton, en choisissant un ton qui s’accorde bien avec mon sujet. J’avoue opter souvent pour un beige assez lumineux qui me parait assez neutre, valable pour de nombreux sujets et qui apporte de la lumière. J’ai une élève de la formation DEVENEZ UN PEINTRE AUTONOME qui elle, choisit systématiquement une couleur complémentaire à la dominante de son tableau. Cela donne une certaine vibration à l’ensemble. C’est intéressant aussi.

L’imprimature

Des peintres comme Van Eyck, Giotto, Rubens, Poussin et bien d’autres, avaient pour habitude de peindre sur des fonds colorés foncés : gris foncé, rouge terreux, gris verdâtre (le fameux « verdaccio« ) pour les plus communs. C’est ce que l’on appelle une imprimature. A l’époque, il s’agissait plutôt de représenter une forme claire sur un fond uni sombre. Au XXème siècle, le concept s’est élargi à toutes les couleurs lui donnant un rôle plus chromatique.

comment dépasser l'étape de la toile blanche : recouvrir la toile d'un fond de couleur
Photo de ROMAN ODINTSOV provenant de Pexels

Comment peindre votre fond ? 

N’y allez pas au rouleau avec une couleur unie comme pour un mur ! C’est le métier des peintres en bâtiment ! 😉

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu :  Peindre avec plaisir et sérénité : 10 conseils ESSENTIELS!

Il faut apporter une certaine vibration à votre fond.

Pour cela, préparez un mélange de couleurs sans trop l’homogénéiser. Vous pouvez également préparer plusieurs tonalités et piocher dedans au fur et à mesure que vous ferez le fond. Puis, appliquez votre mélange ou vos tonalités en faisant des mouvements en croisillons avec votre pinceau. C’est une façon d’amorcer l’action de peindre qui nous bloquait jusque là et de faire fonctionner votre poignet pour libérer le geste. Et puis c’est comme ça que vous obtiendrez une belle vibration. Un peu de vie dans ce fond plus ou moins uni.

Prenez ce démarrage comme un échauffement, à la manière d’un sportif qui ferait quelques tours de piste avant sa course.

3- La peinture “automatique” : un échauffement et un éveil des sens

Comme l’écriture automatique qui consiste à écrire sans relever le stylo, vous pouvez commencer à peindre sur une feuille blanche (tel un brouillon) avec un pinceau sans but apparent. Ici, on privilégie le stimuli plutôt que la logique et la réflexion.

Allez-y ! Barbouillez ! Lâchez-vous ! 

Si besoin, vous pouvez carrément y mettre les mains! Comme un enfant naïf, vous pouvez peindre avec vos doigts pour focaliser votre attention sur le toucher de la matière. 

comment dépasser l'étape de la toile blanche : s'échauffer en barbouillant comme un enfant
Photo de Sharon McCutcheon provenant de Pexels

Sentez la douceur et l’épaisseur de la peinture qui glisse sur la feuille blanche.

Éveillez vos sens, c’est ça l’important!

Le but est de privilégier le ressenti et de stimuler les muscles et articulations de votre main. C’est toujours finalement en passant par l’action de votre poignet, en l’échauffant, que vous allez vous débloquer et dépasser l’étape de la toile blanche. 

Quand vous sentez que votre poignet est prêt, lancez-vous sur votre toile blanche. Faîtes un fond ou pas mais essayez de recouvrir rapidement toute la toile de peinture.

4- Faire émerger les idées

La meilleure façon de dépasser l’étape de la toile blanche c’est lorsque vous êtes inspiré. 

Parfois, nous ne sommes pas dans une période très créative. Et oui, ça arrive à tout le monde !

Peindre en série

Dans ce cas-là, vous pouvez peindre en série. Par exemple, vous prenez un tableau que vous avez déjà fait et vous pouvez : 

  • le reproduire en changeant les couleurs ;
  • le reproduire de manière abstraite ;
  • ne reproduire qu’une partie en effectuant un recadrage ;
  • vous inspirer du même thème…

Noter ses idées

Mais souvent les idées de sujets nous viennent lorsque nous ne sommes pas chez nous.

Je ne sais pas combien de fois il m’est arrivé d’avoir une idée en visitant un musée, en feuilletant des magazines d’art, en me promenant, en lisant un roman ou en écoutant de la musique.

Vous savez à quels moments j’ai le plus de « bonnes » idées ?

Ça va vous paraitre bizarre…

C’est quand je conduis et quand je me lave les dents…Bon c’était le moment révélation 😅

comment dépasser l'étape de la toile blanche : noter ses idées en visitant un musée

…bref une fois à la maison, j’ai oublié mon idée. Et elle ne revient pas toujours !

Maintenant je note !

Dès que vous avez une idée qui vous vient à l’esprit, je vous conseille de la noter sur votre téléphone.

comment dépasser l'étape de la toile blanche : utilisation de son téléphone pour noter ses idées en visitant un musée
Photo de Jimmy Jimmy provenant de Pexels

J’utilise maintenant l’application gratuite “Evernote” car je peux aussi y mettre une photo, un lien Internet, et y enregistrer de l’audio si besoin.

Si vous préférez la bonne méthode à l’ancienne, n’hésitez pas à écrire votre idée sur un morceau de papier et glissez-le dans votre portefeuille ou dans votre sac à main. Bref, un endroit où vous êtes sûr de le retrouver facilement, sans l’oublier ! 😉

comment dépasser l'étape de la toile blanche : utilisation d'un carnet pour noter ses idées partout où l'on va
Photo de Alena Koval provenant de Pexels

S’inspirer

Ensuite, il est préférable de laisser décanter son idée. Ne vous mettez pas à peindre immédiatement. Vous pouvez faire aussi quelques recherches complémentaires pour vous inspirer. Pour ça, Pinterest, c’est super ! Vous avez aussi Google Art&Culture dont je suis fan.

Consultez ici mon article pour trouver des sources d’inspiration.

Enfin, quand vous allez revenir devant votre fameuse toile blanche, prenez le temps de planifier vos étapes de réalisation (méthode n°1). Vous aurez ainsi les idées bien claires et bien précises pour commencer à peindre.

5- Un chrono qui motive !

comment dépasser l'étape de la toile blanche : utilisation d'un chronomètre pour limiter un temps d'échauffement
Photo de Castorly Stock provenant de Pexels

Pour ma part, cette méthode ne me convient pas. Le temps imparti accentue mon blocage plutôt que de l’arrêter. 

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu :  Palette de couleurs réduite : quels sont les avantages et comment choisir les bonnes couleurs?

Cependant, pour d’autres, je suis certaine que le minuteur peut permettre de dépasser l’étape de la toile blanche de manière ludique. C’est une façon efficace de jouer avec le temps. Le but est toujours de se concentrer sur le processus et non sur un résultat précis. 

  • Prenez trois feuilles blanches
  • Consacrez 10 minutes par feuille
  • Ne réfléchissez pas et peignez à l’instinct sans dépasser le temps défini. C’est le même processus que la peinture “automatique”. Vous allez davantage travailler au niveau de votre ressenti et de vos émotions de l’instant présent. Ce n’est pas grave si c’est « moche ». Ce n’est pas l’objectif.
  • Lancez-vous : commencez par éliminer le blanc en peignant un fond ou en plaçant rapidement tous les éléments de votre tableau.

6- Soyez bienveillant avec vous-même!

comment dépasser l'étape de la toile blanche : être bienveillant avec soi même pour pouvoir se lancer
Photo de Andrea Piacquadio provenant de Pexels

Être bienveillant avec soi-même c’est une façon de développer sa confiance en soi. Et quand on a confiance en soi, la toile blanche fait beaucoup moins peur !

J’ai tendance à être très exigeante envers moi-même. Après tout, je suis le premier juge de mon travail.

Et je ne me fais pas de cadeaux, c’est le moins qu’on puisse dire !

L’évaluation positive

Vous avez peut-être entendu parler de l’évaluation positive ?! Depuis que j’ai découvert cette méthode, je vois l’évaluation différemment. Je pense qu’il est primordial d’avoir un regard bienveillant sur son travail si l’on veut avancer sereinement sans se retrouver bloquer, voire anesthésier devant sa toile blanche par peur de ne pas réussir.

J’évalue ma peinture en deux temps pour être sûre et certaine d’être à la fois juste et encourageante.

  • Je trouve tous les points positifs de ma peinture et toutes les compétences que j’ai acquises : qu’est-ce que j’ai réussi, selon moi, sans être trop exigeante ?
  • Je sélectionne un ou deux éléments essentiels (pas plus pour ne pas me décourager) que je dois retravailler : que dois-je améliorer et comment ?

Si vous utilisez cette manière positive d’évaluer votre travail, vous entrez dans le processus d’apprentissage de manière bienveillante sans vous jeter la pierre pour autant. C’est normal de faire des erreurs et de ne pas être entièrement satisfait de nous, et heureusement, car c’est comme cela que l’on progresse.

Pour garder cet état d’esprit bienveillant et serein face à votre toile blanche,

  • Supprimez tous les mots ou expressions péjoratifs de votre langage : « ma faute, je me suis trompé, j’ai manqué, j’ai raté, c’est laid, c’est horrible… »
  • Remplacez ces mots par un vocabulaire mélioratif et constructif. Utilisez des expressions qui vous valorisent, qui vous permettent d’améliorer votre travail et d’obtenir la prochaine fois de meilleurs résultats : “cet élément est à changer, il faudrait éclaircir/foncer cet endroit, déplacer, accentuer celui-ci, mon tableau est réussi, les dégradés sont acquis…”

Ainsi, vous boostez votre confiance en vous : cela vous permettra de dépasser l’étape de la future toile blanche qui se présentera de nouveau à vous !

yes you can !
Photo de Brett Jordan provenant de Pexels

Encouragez-vous et pensez aux éléments positifs de vos dernières peintures!

7-Tout est prêt et propice à la création

Pour dépasser l’étape de la toile blanche, tout doit être déjà prêt pour peindre.

comment dépasser l'étape de la toile blanche : avoir son matériel prêt à l'emploi
Photo de Rathaphon Nanthapreecha provenant de Pexels

Installez-vous un espace pour peindre dans un endroit qui vous convient et que vous n’aurez pas à ranger ensuite. C’est votre espace ! Il n’a pas besoin d’être bien grand : un bureau, un chevalet, un vieux meuble avec des tiroirs.

Ainsi, au moment de démarrer une séance peinture, vos pinceaux et votre médium sont déjà prêts à l’emploi, votre toile ou votre papier est installé, vos couleurs sont à disposition pour faire votre choix de palette pour la séance.

Vous n’aurez plus qu’à mettre un fond musical pour vous mettre dans l’ambiance et vous faire un thé. 😉

avoir son espace peinture qu'on n'aura pas à ranger
Photo de ANTONI SHKRABA provenant de Pexels

J’ai testé toutes ces méthodes. Certaines me conviennent plus que d’autres. Par exemple, je n’y arrive pas du tout avec le chrono. Et les échauffements sur un papier à côté ne me conviennent pas puisque je fais dans 80% des cas un fond pour mes tableaux. Ce qui me fait déjà une première mise en action.

En revanche, je note mes idées. Je suis toujours les mêmes étapes pour mes tableaux. J’ai une approche qui fonctionne et qui me permet de savoir quoi faire pour commencer et comment continuer jusqu’à la fin. Pour la bienveillance avec moi-même, je m’améliore petit à petit. 😅

Enfin, j’espère en tout cas qu’au moins une des ces 7 méthodes vous aidera à dépasser l’étape de VOTRE toile blanche !

Vous avez peut-être vos propres méthodes. N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous dans les commentaires.

Partager l'article :

3 commentaires

  • Florence

    Quelles sont vos méthodes à vous pour dépasser cette étape de la toile blanche ?

  • Jean damascène

    Moi je n’ai vraiment pas de méthode pour surpasser la toile blanche ; à part abandonner et laisser tout pour revenir plus tard à moins que ça ne soit une commande que je suis obligé de terminer. Je pense qu’une de ces méthodes m’aidera
    En ce qui concerne l’évaluation positive, je donne à ma sœur cadette de m’evaluer parce qu’elle comprend mieux. Elle sait utiliser des mots qu’il faut pour l’encouragement ou les correctifs.

  • Odile

    Bonjour Florence !😃
    Merci beaucoup pour toutes ces idées, ces conseils très intéressants, pour ma part je pensais simplement lorsque je ne sais par où commencer ou que j’ai du mal à m’y mettre, que c’était une baisse de moral et c’est vrai qu’il m’arrive de mettre une toile sur mon chevalet puis les jours passent sans aucune idée ou envie de démarrer, et c’est exact pour l’avoir testé que peindre la toile blanche me redonne de suite l’envie et là ! Je ne sais plus m’arrêter, je pense donc que cette solution serait celle qui me convient, en revanche là où je pêche c’est que je n’ose pas me lancer sans support… alors là je ne suis pas Tres bienveillante envers moi et je me dis que je n’ai aucune créativité 🙄😩 je suis assez dure envers moi-même !
    Et comme je l’ai dit sur les cours « apprendre la peinture » quand je bloque j’arrête tout, je prends du recul, et j’y reviens mes difficultés ce sont envolées 😃 J’ai également un œil critique mais bienveillant en mon mari qui lorsque je termine ma séance vient voir où j’en suis et me donne son avis🤭
    Voilà j’ai été un peu longue, pardon mais voici ma façon de m’y prendre !
    Dommage pour Paris j’aurais beaucoup aimé
    A très vite ! Odile

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.