Palette de couleurs réduite : quels sont les avantages et comment choisir les bonnes couleurs?
Conseils

Palette de couleurs réduite : quels sont les avantages et comment choisir les bonnes couleurs?

Je vous ai parlé à plusieurs reprises dans mes précédents articles de “palette de couleurs réduite”. Mais savez-vous ce que cela signifie vraiment, quels sont les avantages et comment choisir les bonnes couleurs?

Que signifie les termes “Palette de couleurs réduite”?

Alors une “palette de couleurs réduite”, qu’est-ce que ça signifie exactement ?

Et bien c’est le fait de limiter au maximum le nombre de couleurs que l’on va utiliser pour faire une œuvre. 

palette étendue avec de nombreuses couleurs non adaptée aux débutants en peinture, préférez une palette de couleurs réduite pour débuter

Lumière et couleurs primaires

Vous le savez probablement déjà mais il y a 3 couleurs en peinture que l’on ne peut obtenir par mélange : le jaune, le cyan et le magenta. Ce sont les couleurs primaires. A partir de ces 3 couleurs vous pouvez obtenir théoriquement toutes les autres. Je précise théoriquement car cela est plus ou moins vrai notamment selon la qualité de la peinture. Et inversement, vous pouvez obtenir un très large éventail de nuances avec un jaune, un rouge et un bleu.

composition de la lumière blanche et identification des couleurs primaires en peinture
Composition de la lumière blanche et distinction des couleurs primaires de la lumière (vert, bleu et rouge) et en peinture (jaune, magenta et cyan)

Les couleurs a minima

Vous aurez donc besoin au minimum d’un jaune, d’un rouge et d’un bleu sur votre palette. Nous verrons dans la suite de cet article lesquels choisir préférentiellement.

Le blanc vous sera également souvent nécessaire. Mais attention de ne l’utiliser qu’avec précaution. En effet, il a tendance à dégrader les couleurs (en d’autres termes : les rendre fades). 

Le noir n’est pas du tout obligatoire. Vous pouvez obtenir une couleur très foncée s’en approchant avec vos 3 couleurs primaires. Faîtes des essais vous verrez! Vous pouvez également lire mon article sur le noir (si ce n’est pas déjà fait 🙂 ) : Lire l’article.

Obtenir des noirs et des gris à partir des 3 couleurs primaires qui composeront votre palette de couleurs réduites
Obtenir des noirs et des gris à partir des 3 couleurs primaires

Toutes les autres couleurs peuvent être considérées comme superflues sur votre palette.

Vous allez peut-être me dire que vous ne voyez pas l’intérêt d’avoir une palette de couleurs aussi réduite sachant que le commerce offre des couleurs magnifiques toutes prêtes. Je me trompe?

Les avantages d’utiliser une palette de couleurs réduite

N°1 : Garantir une harmonie colorée à votre œuvre

En limitant votre palette de couleurs au minimum vous resterez plus facilement dans les mêmes nuances pour chaque couleur sur l’ensemble de votre œuvre. Ainsi vous n’aurez pas de désaccords entre les teintes et garantirez plus facilement une belle harmonie sur l’ensemble de votre tableau. Mais attention je ne dis pas non plus que si vous avez une palette étendue votre œuvre ne sera pas harmonieuse. Je dis simplement que pour débuter en peinture, il est plus aisé de se limiter en nombre de couleurs pour ne pas être tenté d’en associer trop.

Anders Zorn, Autoportrait, huile sur toile,
1896. Nationalmuseum, Stockholm, Suède
© Photo Nationalmuseum
Zorn possèdait la palette de couleurs la plus réduite
Anders Zorn, Autoportrait, huile sur toile,
National museum, Stockholm, Suède
© Photo Nationalmuseum

Anders Zorn est l’un des artistes peignant avec la palette la plus réduite (blanc, ocre, rouge et noir). Voyez comme ses œuvres sont harmonieuses au niveau des couleurs : consultez les sites du musée Zorn à Mora ; de Google Art & Culture ou encore mieux le dossier de presse de l’exposition qui s’est tenue au Petit Palais à Paris en 2017, et à laquelle j’ai eu la chance d’assister. Magnifique!

N°2 : Apprendre et finir par maîtriser rapidement et facilement les mélanges de couleurs

En utilisant moins de couleurs différentes vous pourrez plus facilement apprendre à les mélanger et anticiper la teinte d’un mélange. Après quelques essais, vous maîtriserez rapidement et parfaitement ces mélanges. Cela ne sera plus qu’un jeu d’enfants pour obtenir la bonne couleur souhaitée.

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu :  SURPASSEZ les 3 DIFFICULTÉS rencontrées par les débutants avec le guide "Bien débuter en peinture!"
peinture comme un jeu d'enfants
Evgeni Tcherkasski sur Pixabay

Par la suite, si vous voulez élargir votre palette à des couleurs secondaires comme le orange, le vert ou le violet, vous serez très à l’aise puisque vous maîtriserez déjà la base des mélanges avec les couleurs primaires.

N°3 : Faire des économies non négligeables

Si vous n’avez que les couleurs primaires à acheter pour faire tous vos mélanges, vous pouvez les acheter en plus grands formats, plus économiques que les petits. Prenons un exemple concret et comparons ce qui est comparable.

Quantité par tubePrix du produitPrix équivalent pour un tube de 100ml
Tube unitaire100ml4.49€4.49€
Kit 10 tubes20ml16.19€8.10€
Kit 20 tubes20ml25.99€6.50€
Source : Site Internet Cultura.com avec les références de peinture acrylique Pébéo Studio – octobre 2020

Voyez qu’avec cet exemple classique de peinture acrylique (et c’est valable également pour les autres médiums), il est nettement plus économique d’acheter un format de 100ml unitaire qu’un kit de 10 ou 20 couleurs dont on ne sait même pas la composition pigmentaire exacte de chaque tube (nous allons y revenir dans la partie suivante), ni si nous aurons l’utilité de chacune des couleurs qui le compose.

Maintenant il va falloir bien sélectionner ses couleurs pour l’achat.

Comment choisir ses couleurs pour une palette réduite?

J’ai réalisé tout un travail sur les couleurs pour les comprendre, les choisir et les utiliser correctement. Je vous ai partagé une grande partie de ce travail dans mon article sur le nuancier : Tableau des mélanges de couleurs : réaliser et apprendre d’un nuancier. Je vous invite fortement à le lire.

Réalisation d'un nuancier pour mieux comprendre le mélange des couleurs que l'on possède, déterminer celles qui manquent ou celles qui sont superflues. déterminer ainsi votre palette de couleurs réduite
Réalisation d’un nuancier pour mieux comprendre le mélange des couleurs que l’on possède, déterminer celles qui manquent ou celles qui sont superflues.

Préférer des couleurs primaires chaudes et froides

Définition “couleurs chaudes et couleurs froides”

On dit qu’une couleur est “chaude” lorsqu’elle tire vers le orange et “froide” lorsqu’elle tire vers le bleu. Le cercle chromatique, qui est un ordonnancement circulaire des couleurs, permet de visualiser rapidement les couleurs “chaudes”, des couleurs “froides”.

Séparation des couleurs chaudes et froides sur le cercle chromatique
Séparation des couleurs chaudes et froides sur le cercle chromatique

Nuance plus chaude ou plus froide qu’une autre

Nous pouvons également voir sur ce cercle qu’une couleur (bleu, violet, rouge, rose, orange, etc.) peut avoir des nuances qui tirent plus vers des teintes plus chaudes et d’autres vers des teintes plus froides.

Prenons un exemple simple avec le couleur rouge. Notez que le magenta, la couleur primaire exacte, est située sur le cercle chromatique dans les rouges et possède une petite pointe de bleu qui le fait tirer légèrement vers un rose violet. Je vous propose de consulter par exemple la gamme de couleurs de ce fabriquant pour vous en rendre compte : voir la page. Par opposition, le rouge vermillon ou le rouge de cadmium ne possèdent pas cette petite pointe de bleu mais plutôt une petite pointe de jaune, les faisant tirer vers les nuances d’orange. On dira alors que le magenta est plus froid que le rouge vermillon et le rouge de cadmium.

Mélange de couleurs facilité

Lorsque j’ai réalisé mes tableaux des mélanges de couleurs, je me suis rendue compte qu’il était plus facile d’obtenir une couleur lumineuse en mélangeant des couleurs qui tirent l’une vers l’autre naturellement. Je m’explique.

Par exemple pour obtenir un “beau” orange (mélange de jaune et de rouge), j’ai noté qu’en mélangeant un jaune et un rouge tirant chacun déjà naturellement vers le orange, la couleur obtenue sera plus lumineuse et surtout très facile à obtenir.

Pour cet exemple, il sera préférable de choisir un jaune de cadmium moyen ou foncé (contenant une pointe de rouge : couleur chaude), plutôt que des jaunes de cadmium clair ou citron (tirant naturellement vers le vert : couleur froide). Et pour les rouges, préférez un vermillon ou un rouge de cadmium (avec une pointe de jaune), plutôt qu’un magenta comme on vient de le voir au début de cette partie de l’article qui contient un peu de bleu (froid).

Les personnes qui ont lu cet article ont également lu :  7 conseils pratiques pour commencer la peinture à l'âge adulte

Vous comprendrez avec cet exemple, que pour faire facilement vos mélanges et obtenir des couleurs lumineuses, il va falloir sélectionner pour chaque couleur primaire une nuance chaude et une autre froide. A défaut de ce dédoublement, il faudra veillez à choisir ses couleurs de manière équilibrée (ni trop chaude ni trop froide).

Sélectionner des couleurs mono-pigmentaires

Au delà des nuances chaudes et froides à bien choisir, il est important de regarder la composition pigmentaire de chaque couleur sélectionnée. En effet, les couleurs mono-pigmentaires, c’est à dire obtenues à partir d’un seul pigment, sont nettement plus intenses que les autres obtenues par associations de pigments. De plus, si vous regardez bien sur les tubes de peinture les compositions pigmentaires, vous noterez qu’à partir d’une bonne sélection de couleurs mono-pigmentaires vous pouvez obtenir de nombreuses autres couleurs commercialisées indépendamment (consulter par exemple la carte de composition d’un des fabricant).

Pour en savoir plus sur les informations présentes sur les tubes de peinture et notamment le nom des pigments et leur nomenclature, je vous invite à lire cet article : Comment décrypter les informations sur les tubes de peinture? Après cela vous comprendrez pourquoi je note toujours la nomenclature des pigments lorsque je précise une couleur. 😉

Pour partager avec vous ma sélection de couleurs, voici celles que j’ai retenues à ce jour :

Couleurs chaudesCouleurs froides
JaunesPY83 : jaune de cadmium foncé (imit.)PY3 : jaune de cadmium clair (imit.)
ou jaune citron (appellations différentes selon les marques)
RougesPR9 : rouge de cadmium clair
ou PR112 : rouge vermillon
(selon ce que je trouve de disponible dans le commerce)
PR12 : Carmin
BleusPB29 : bleu outremerPB15:3 : bleu phtalocyanine

J’ai fait mon choix à l’huile chez Lefranc & Bourgeois : cliquez ici pour consulter les couleurs.

A l’acrylique j’apprécie particulièrement les éco-packs Abstract de Sennelier : consulter le choix de couleurs ici.

Choisir son blanc et son noir

Comme je le mentionne dès le début de cet article, autant le blanc est vraiment nécessaire, autant vous pouvez vous passer de noir. Cependant, il peut être utile dans certaine représentation et je vous conseille d’en avoir au moins un petit tube.

Il existe plusieurs teintes de noir. J’avoue ne pas avoir vraiment distingué les variations dans les noirs, même si d’après les fabricants certains sont plus bruns que d’autres. Je choisi le noir d’ivoire ou le noir de mars selon ce que je trouve dans le commerce au moment où j’ai besoin de renouveler mon tube.

Pour le blanc, il y en a deux qui me paraissent intéressants : le blanc de titane (PW6) qui est très couvrant et permet, par exemple à l’acrylique, de corriger une zone facilement, et le blanc de zinc (PW4) qui à l’inverse est semi-transparent et permet de ne pas trop dégrader les couleurs et de faire des glacis (fine couche de couleur transparente).


N’hésitez pas à épingler et partager cet article sur Pinterest en utilisant cette image :

Je viens de vous partager ma palette la plus réduite. Il arrive que je ne mette pas les 2 couleurs primaires en fonction du tableau que je veuille faire ; et que j’ajoute une couleur terre ou une couleur secondaire mono-pigmentaires.

Et vous, quelles sont les couleurs que vous choisissez pour votre palette et pourquoi? Pourriez-vous partager cela dans les commentaires de façon à alimenter une discussion sur le choix des couleurs. Merci! 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  
    4
    Partages
  • 15
    Partages

4 commentaires

  • Avatar

    seigle laurence

    pour moi, j’espère que je fais bien j’utilise des assiettes en carton 1 prix je me réfère à ma bible,le nuancier du peintre de william f. Powell édition fleurus , le principe de l’assiette en carton vat bien car on travaille toujours sur une base bien propre bon peut – être que ça se discute et il y a mieux …..
    Laurence

    • Florence

      Florence

      Bonjour Laurence,
      Merci pour votre partage. Il m’arrive également d’utiliser des assiettes en carton. C’est effectivement très pratique mais malheureusement pas très écologique.
      Je ne connaissais pas ce livre. Je viens de regarder en ligne et je note que les évaluations sont bonnes. Il faudrait que je me le procure pour en juger par moi-même. A première vue, il ne me conviendrait pas car une des évaluations précise qu’il faut avoir 31 tubes de peinture (!!! ce qui est totalement à l’encontre de ma façon de réaliser des mélanges en peinture) et qu’il fournit un outil pour doser précisément la quantité de chaque couleur pour obtenir celle que l’auteur propose. J’avoue que je suis plus que sceptique sur cette méthode de dosage sachant que la qualité de la peinture peut varier d’une marque à l’autre et donc avoir un pouvoir colorant plus ou moins important. Mais comme je le dis plus haut, il faudrait que je creuse cette méthode en me procurant ce livre. Je vous remercie de l’avoir partagé avec nous. Cela peut éventuellement devenir une belle référence. Je vais tester!

  • Avatar

    seigle laurence

    Merci beaucoup de votre réponse mais j’ai jamais utilisé 31 tubes de peintures parce_que je n’en ai pas tant!!
    mais la reflexion des marques, qualité, épaisseur, j’avoue que je n’y ai pad pensé, je vous en remercie, de toute façon je trouve votre article très bien et je l’ai gardé j’apprécie beaucoup, donc à bientôt.

    • Florence

      Florence

      Merci beaucoup Laurence!

      Je suis rassurée de voir que vous n’avez pas autant de tubes! Réussir ses mélanges de couleurs demande de bien connaître ses couleurs de départ. Je ne sais pas comment je ferais pour m’y retrouver avec autant de tubes 😉

      A bientôt!

Leave a Reply

You have to agree to the comment policy.