Dégradé de couleurs à l'acrylique
Etape par étape,  Techniques,  Tutoriels

Comment faire un beau dégradé de couleurs à la peinture acrylique?

A mes débuts, j’ai eu beaucoup de mal à faire de beaux fondus à l’acrylique. C’est d’ailleurs ce qui m’a fait passer à la peinture à l’huile à un moment donné. 🙂 Mais pourquoi est-ce plus difficile de faire un dégradé de couleurs à la peinture acrylique qu’à l’huile? Et bien parce qu’une des caractéristiques de la peinture acrylique est qu’elle sèche très vite. Or pour faire un dégradé, il faut fondre les couleurs l’une avec l’autre de manière graduelle. Si les deux sèchent, elles ne peuvent se mélanger! Vous voyez le problème? Il faut une bonne maîtrise de la technique pour garantir une rapidité d’exécution et donc un beau dégradé de couleurs! 😀

Mais, qu’appelle-t-on un “dégradé” exactement?

La technique est relativement simple dans les faits et nécessite peu de matériel. Cependant, elle n’est pas évidente à maîtriser parfaitement et vous demandera quelques entraînements. L’objectif de cet article est de vous familiariser avec les 3 méthodes principales pour faire un dégradé de couleurs parfait avec de la peinture acrylique.

Maîtriser cette technique est essentielle dans votre progression en peinture. Pour l’instant, il ne s’agit que d’un exercice qui peut paraître un peu pénible. Mais par la suite, cette technique vous permettra de fondre tout types de couleurs pour réaliser des fonds dégradés, de jolis drapés et des ciels magnifiques, ou encore des fondus de couleurs “chair” pour faire des portraits réalistes. Vous trouverez ci-dessous quelques tableaux de maîtres illustrant l’utilisation du dégradé.

  • Fond en dégradé de couleurs
  • Ciel et mer en dégradé
  • Dégradé de couleurs sur les tissus
  • Couleurs chaires fondues

Pour en savoir plus sur ces œuvres, cliquez sur les liens suivants :

Les facteurs de réussite d’un beau dégradé à la peinture acrylique

De manière générale, pour un beau dégradé à la peinture acrylique, j’ai relevé 3 facteurs de réussite :

Un dégradé est une couleur qui vient se fondre dans une autre de manière graduelle. Il est donc préférable pour garder cette logique de transition douce, de choisir des couleurs adjacentes sur le cercle chromatique. Plus vos couleurs seront proches sur celui-ci, plus votre dégradé sera subtil.

Contrairement à la peinture à l’huile, l’acrylique sèche très rapidement. C’est là toute la difficulté pour réussir un beau dégradé de couleurs avec de la peinture acrylique. Celle-ci une fois sèche ne pourra plus se fondre dans l’autre couleur. Il est donc clé de pouvoir réaliser notre dégradé rapidement avant que la peinture ne sèche. Mais pas de panique, il existe également des alternatives pour retarder le séchage ou même des techniques permettant de laisser la peinture sécher avant de fondre la deuxième teinte.

Pour fondre une couleur dans une autre, il est important de garder une constance dans l’amplitude du geste et la pression appliquée sur le support. En effet, si vous changez d’angle ou arrêtez votre geste, vous laisserez une trace avec votre pinceau. De même, si vous appuyez plus fort à certains endroits, vous “imprimerez” plus de couleur. Cependant, vous pouvez rechercher ces types d’effets dans votre dégradé. A vous de voir. 😉

Cercle chromatique
Rappel du cercle chromatique

Pour en savoir plus sur le cercle chromatique et des associations de couleurs harmonieuses, je vous invite à demander votre guide “Bien débuter en peinture” à la fin de cet article. Pour connaître tout ce que contient ce guide gratuit, cliquez ici.

Différentes orientations pour votre dégradé à la peinture acrylique

Avant de vous détailler les 3 méthodes pour réaliser vos dégradés, je voudrais vous présenter différentes manières d’orienter votre fondu :

  • Linéaire, la couleur A se fond progressivement vers la couleur B en suivant une ligne droite (horizontale, verticale, de biais). Par exemple, pour le ciel d’un coucher de soleil, l’horizon prendra une teinte rougeâtre et en remontant progressivement, nous observerons des teintes plus jaune-orangé, puis bleu-clair jusqu’à un bleu plus profond.
  • Radiale ou en ellipse, les couleurs A et B suivent une courbe pour se fondre l’une dans l’autre. C’est le cas du rayonnement solaire par exemple. Le soleil, point lumineux qui peut être représenté par une couleur très claire, va se fondre petit à petit dans le reste du ciel en suivant les courbes de la source de lumière.
  • Aléatoire, les couleurs se fondent les unes dans les autres a priori sans suivre de logique. Je dis a priori car il y en a toujours une. Il s’agit la plupart du temps d’un effet de lumière ou de relief. Vous en aurez besoin pour faire par exemple le satiné de la peau, l’aspect soyeux des tissus ou encore des effets de feuillages en arrière plan.
  • Dégradé linéaire vertical
  • Dégradé de couleurs linéaire horizontal
  • Linéaire de biais
  • Rayonnement solaire, dégradé radial en partant du centre
  • Dégradé radial ou en ellipse

Passons maintenant, sans plus tarder aux 3 méthodes pour réussir vos dégradés! 😉

3 méthodes pour faire un beau dégradé à la peinture acrylique

Méthode #1 : Technique du dégradé “humide sur humide”

Présentation de la méthode

C’est certainement la méthode la plus rapide. Par contre, la difficulté majeure réside dans le fait d’être justement très rapide dans sa réalisation. Pour les débutants en peinture, il faudra quelques essais pour pouvoir être satisfaits à 100% de votre dégradé. Commencez par vous entraîner sur des tout petits formats.

SANS retardateur de séchage

La peinture peut être appliquée avec simplement quelques gouttes d’eau pour la rendre plus fluide et fondre les couleurs plus facilement l’une dans l’autre. Cependant, en ajoutant de l’eau, la peinture est alors plus diluée et donc moins pigmentée. Ceci peut présenter des risques à la conservation. En effet, ce sont les pigments qui sont responsables de la résistance à la lumière. Moins de pigments, moins de résistance! Mieux vaut donc déjà sélectionner des couleurs avec une résistance maximale à la lumière. Pour savoir comment faire ce choix, je vous invite à lire un précédent article sur “Comment décrypter les informations sur les tubes de peinture?“.

Dégradé de couleurs à l'acrylique du jaune au orange
Dégradé de couleurs à la peinture acrylique, du jaune au orange avec la méthode “humide sur humide”.
Vous noterez que la peinture orange est un peu trop diluée et laisse quelques traces au passage du pinceau. Il faudrait, pour bien faire, repasser une couche de ce orange, peut être avec la méthode des glacis (voir méthode #3) une fois la surface bien sèche.

AVEC retardateur de séchage

Pour éviter ces problèmes de conservation, vous pouvez utiliser un médium spécifique à la peinture acrylique qui vous permettra de retarder son temps de séchage. Une petite noisette suffit. Je le conseille pour débuter dans cette méthode! 😉 Il est vraiment difficile au début, je trouve, de fondre une couleur dans l’autre avec simplement de l’eau et une peinture acrylique qui sèche à une vitesse folle!

Retardateur de séchage pour acrylique
Retardateur que j’utilise. Il est noté “liquide” mais en réalité, il n’est pas fluide mais de la même texture que ma peinture en tube. Contrairement à une dilution à l’eau, je garde donc la même consistance et c’est ce que j’apprécie particulièrement.

La méthode # 1 pas à pas

Pinceaux à poils souples pour réaliser les dégradés
Pinceaux à poils souples pour réaliser les dégradés
  1. Mouillez votre support à l’aide d’un pinceau large, type spalter (ou simplement avec votre plus gros pinceau si vous n’avez pas de spalter), que vous aurez trempé entièrement dans l’eau. Secouez le surplus d’eau. Car attention, le support ne doit pas non plus être détrempé! Simplement humidifié. 😀
  2. Toujours avec un pinceau large (le même si vous voulez), appliquez une première couleur rapidement sur une zone du support humidifié en choisissant une manière de faire (linéaire, radiale ou aléatoire). Ne vous arrêtez pas dans votre geste. Si vous choisissez par exemple de faire un dégradé linéaire, étalez votre peinture d’un bord à l’autre sans vous arrêter et avec la même pression sur le support pour ne pas laisser de traces. Allez jusqu’à la zone de transition de votre deuxième couleur.
  3. Après avoir nettoyé votre pinceau, ou en prenant un autre pinceau propre à poils souples, appliquez la deuxième couleur en partant de la zone opposée pour venir petit à petit vers la zone de transition. Gardez toujours un geste fluide avec la même manière de faire (linéaire, radiale ou aléatoire).
  4. Passez de nombreuses fois sur la zone de transition en allant et venant petit à petit d’une couleur à l’autre. Surtout ne passez pas d’une couleur à l’autre sans passer par la zone de transition. Si vous l’avez fait vous pouvez toujours rattraper cela, en ajouter de nouveau de la couleur pure en repartant de la zone de départ et en allant petit à petit vers la zone de transition. Plus vous passerez de fois sur la zone de transition plus cette zone sera large et votre dégradé délicat. Mais attention au séchage! Si vous voyez que la peinture commence à sécher, vous pouvez pulvériser un peu d’eau avec un spray (sauf si la peinture est déjà sèche auquel cas vous laisseriez des traces plus claires correspondant aux gouttes d’eau).

Si vous avez “raté” avec cette méthode et que la peinture est sèche. Vous pouvez toujours passer à la méthode suivante en recouvrant tout votre tableau avec la couleur la plus foncée et/ou la plus opaque de vos couleurs à fondre.

Méthode #2 : Technique du dégradé “humide sur sec”

Présentation de la méthode

Cette deuxième méthode laisse plus de temps pour sa réalisation. Elle est donc un peu plus simple à réaliser pour les débutants en peinture. Mais je trouve personnellement le rendu du dégradé un peu moins subtile. Et de plus, vous verrez dans la méthode qu’il faut bien réfléchir à la couleur à appliquer en premier et que dans certains cas, le dégradé peut tout simplement être impossible à faire!

Pour réussir ce type de dégradé, il est essentiel de recouvrir le support avec la couleur la plus couvrante. En effet, si vous faîtes l’inverse, vous ne ferez que recouvrir la première teinte avec la deuxième sans la laisser apparaître et donner cette impression de fondu optique.

  • Support recouvert d'une couleur, ici du Bleu Outremer
  • Réalisation d'un dégradé aléatoire de Bleu avec du Blanc de Titane rendu transparent par du retardateur
  • Le dégradé est renforcé par une nouvelle couche de Blanc de Titane + retardateur
  • Réalisation d'un dégradé plus foncé avec du Magenta en commençant de l'autre côté du support
  • Fond Bleu Outremer uni et bien sec
  • Réalisation d'un dégradé linéaire du Bleu au Blanc en appliquant du Blanc de Titane + retardateur sur le fond Bleu bien sec

La méthode #2 pas-à-pas

  1. Sélectionnez la couleur la plus couvrante. Si elles sont toutes les deux transparentes ou semi-transparentes, choisissez la plus foncée.
  2. Appliquez cette couleur sur l’ensemble de la zone de votre dégradé avec un pinceau large et en évitant de laisser des traces. Puis, laissez la sécher complètement.
  3. Appliquez votre deuxième teinte pour votre dégradé, avec un pinceau propre adapté à la manière de faire que vous aurez choisie pour votre dégradé, en y ajoutant quelques gouttes d’eau ou une noisette de retardateur (voir méthode #1 pour faire votre choix entre les deux). Commencez par la partie la plus éloignée de la zone de transition. Avancez progressivement vers cette zone sans reprendre de cette nouvelle teinte pour que votre pinceau perde de la charge de peinture au fur et à mesure de vos allées et venues. Gardez bien toujours le même mouvement, ne vous arrêtez pas au milieu de votre geste et gardez une constance dans votre manière de procéder (linéaire, radiale ou aléatoire) et dans la pression que vous appliquez sur le support avec votre pinceau.
  4. Si besoin, renforcer la couleur de la deuxième teinte en recommençant (plusieurs fois) l’étape 3. Quand votre pinceau est déchargé, c’est-à dire avec moins de peinture, vous pouvez passer sur la zone de transition de nouveau mais attention, ayez la main légère pour ne pas déposer trop de peinture au risque de devoir recommencer l’ensemble du dégrader ou d’élargir la zone de transition des 2 couleurs.
Noisette de retardateur pour séchage mélangé à la couleur, ici le blanc de titane qui est opaque
Noisette de retardateur pour séchage mélangée à la couleur, ici du Blanc de Titane qui est opaque à l’origine et permettant ainsi de le rendre plus transparent

Méthode #3 : Technique des glacis

Présentation de la méthode

Cette méthode est la plus longue à réaliser mais probablement la plus subtile dans l’effet obtenu du dégradé.

AVEC ou SANS médium pour glacis

Vous pouvez réaliser vos différents glacis en ajoutant simplement de l’eau. Mais comme nous l’avons vu plus haut (voir méthode #1), vous aurez un risque plus important de dégradation de la couleur à la lumière et de conservation dans le temps.

Le médium pour glacis vous permettra de rendre votre teinte très transparente.

Médium pour glacis

La méthode #3 pas-à-pas

  1. Ajoutez 10 à 30% de médium pour glacis à votre couleur (ou à défaut de l’eau ou du retardateur). Testez sur un papier séparé l’effet de transparence obtenu et rajouter de l’eau ou du médium, jusqu’à obtenir l’effet souhaité.
  2. Appliquez ce glacis sur un support sec, préalablement peint ou non. Puis, laissez bien sécher.
  3. Renouvelez l’opération avec autant de couleurs que vous le souhaitez, et autant de couches pour obtenir l’effet d’optique souhaité.
  • Dégradé en utilisant la méthode des glacis
  • Le même glacis orangé est appliqué une seconde fois pour renforcer le dégradé à partir du bord

Avantages et inconvénients des 3 méthodes

En résumé, chaque méthode à ses avantages et inconvénients. Je voulais vous présenter les 3 pour vous permettre de les tester et trouver celle qui vous convient le mieux. A vous de faire votre choix! Et puis en vérité tout dépend de votre sujet. Vous serez certainement amené(e) à toutes les utiliser.

Avantages : rapidement exécutée quand maîtrisée

Inconvénients : technique longue à maîtriser parfaitement, attention particulière à porter à l’opacité et au pouvoir colorant des couleurs utilisées

Avantages : simple à maîtriser

Inconvénients : dégradé moins subtil que les 2 autres méthodes, attention particulière à porter à la transparence de la deuxième couleur à appliquer

Avantages : dégradé très délicat, superposition possible de plusieurs couleurs

Inconvénients : méthode relativement longue à réaliser, réalisation presque impossible avec des couleurs opaques sans utiliser de médium

Personnellement, j’utilise les 3 méthodes mais toujours avec du retardateur de séchage qui se rapproche le plus de la façon de faire à la peinture à l’huile.

Et vous? Laquelle préférez-vous? Avez-vous d’autres façons de faire vos dégradés?

Partager l'article :
  • 122
    Partages

6 commentaires

  • Avatar

    Aurélie

    Bonjour Florence,
    On rentre dans la technique! Merci pour ces conseils très didactiques. Tu as un don pour transmettre 😉

  • Avatar

    maite

    Waouh, quelle technique … Je suis toujours impressionnée par les artistes 🙂 Merci pour tes conseils

    • Avatar

      Charlotte

      Bonjour Florence, merci pour cet article passionnant et super bien illustré d’exemples !
      Je ne savais pas qu’il y avait autant de manières d’aborder le dégradé. Merci je vais mettre tout cela en pratique 🙂
      Charlotte

  • Avatar

    houria

    je trouve pas quoi dire, très bien assemblé avec l illustration pour faciliter l application ; merci florence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement

le guide "Bien débuter en peinture" ;)