bonnes pratiques de l'art de la peinture
Conseils

7 bonnes pratiques de l’art de la peinture!

Aujourd’hui je vous propose de voir ensemble 7 bonnes pratiques de l’art de la peinture.

Pratique #1 : Croquez l’inspiration

bonne pratique de la peinture : Faîtes des croquis des situations qui vous plaise dès que vous le pouvez

Lorsque vous vous baladez, prenez l’habitude d’immortaliser les situations qui vous inspirent. Personnellement, je fais plutôt des photos car j’ai toujours mon téléphone sur moi (bouh!), c’est instantané et je n’ai pas de matériel de plus à transporter. Mais les artistes professionnels vont penser à emporter avec eux leur carnet de croquis et de quoi dessiner voire colorier rapidement. Cette pratique me parait bien plus intéressante que la photo (seule), car sur le moment, il y a des éléments qui nous marquent plus que d’autres, qui font venir une émotion. Quand nous regarderons notre croquis, plus tard à la maison, nous repenserons à la scène, à la situation dans laquelle nous étions pour dessiner (ex : odeur des embruns, d’un sol humide, sensation des rayons du soleil qui filtrent à travers le feuillage, effervescence d’un lieu de passage). Je comprends que ce n’est pas toujours facile de dessiner en public (la honte!) mais d’après mon amie du blog L’art de dessiner, nous n’avons pas d’excuses! Si vous emmener quelques couleurs (ex : aquarelle, crayons aquarellables, tubes d’acrylique), c’est également l’occasion de tester et retrouver les couleurs exactes sur le moment.

La photo ne rendra pas la luminosité et les couleurs que vous aurez ressenties. Elle pourra cependant compléter votre croquis pour capter des petits détails qui vous auraient échappés lors de votre dessin mais qui pourraient avoir de l’importance pour la réalisation de votre tableau après.

Car oui, l’objectif est bien de reprendre votre carnet et vos photos par la suite pour les explorer de nouveau et créer votre oeuvre.

Si vous cherchez d’autres sources d’inspiration que vos promenades, n’hésitez pas à consulter mon article “10 sources d’inspiration pour peindre un tableau” .

Pratique #2 : Peignez régulièrement

La régularité dans la pratique de la peinture est une bonne pratique
Lutz Holzapfel sur Pixabay 

Pour savoir jouer parfaitement un morceau au piano, vous devez notamment apprendre à lire une partition, entraîner vos mains à se déplacer sur le clavier, développer votre oreille, vous entraîner jour après jour pour maîtriser la rythmique et les accords de ce morceau.

Et bien pour savoir peindre, c’est la même chose! Vous devez apprendre à retrouver les couleurs, à manier les différents outils, vous entraîner jour après jour pour maîtriser les différentes techniques et savoir représenter tel ou tel sujet.

Si on veut vraiment progresser, l’idéal serait de peindre TOUS LES JOURS! 🙂 Ne serait-ce qu’une petite heure. Nous avons tendance à repousser au lendemain car nous avons toujours quelque chose de plus prioritaire à faire. Mais peindre, c’est prendre plaisir! Et le plaisir est essentiel à notre épanouissement et notre équilibre. Nous devrions donc placer notre séance de peinture comme prioritaire dans notre journée! Avec le recul, je me dis que si j’avais pris du temps pour peindre ces dernières années, au lieu de mettre cet art entre parenthèse car j’avais trop de boulot, je n’aurais peut être pas fait de burn out! A bon entendeur!

Pratique #3 : Prenez du recul

Travaillez debout dès que vous le pouvez

Un tableau s’observe à une certaine distance. Prenez l’exemple des musées, vous pouvez vous rapprocher des œuvres exposées pour voir de plus près la touche de l’artiste mais en principe vous prendrez un peu de recul pour bien observer l’ensemble de l’oeuvre. L’artiste doit peindre dans cette optique. Il est donc important de prendre nous-même du recul lorsque l’on peint. Peindre debout est donc à privilégier, notamment pour les tableaux de plus grands formats.

Pour les types de peinture très diluées comme l’aquarelle, c’est un peu différent. Il y a toujours un risque que la peinture coule et donc peindre à plat est préférable. Mais pensez tout de même un prendre des temps de pause pour observer votre création de plus loin.

Lorsque vous positionnez votre chevalet ou de manière générale votre support pour peindre, faîtes bien attention de ne pas avoir de lumière directe sur votre tableau. En effet, la peinture encore fraîche va renvoyer des reflets et vous tromper sur la couleur réelle. Je vous conseille une lumière naturelle du dessus ou une exposition Nord avec éventuellement un voilage pour les éviter au maximum.

2 bonnes pratiques de l'art de la peinture en 1 : Il vaut mieux peindre debout avec des pinceaux à manche long  afin de prendre du recul
Sasin Tipchai sur Pixabay

Peignez avec des pinceaux à manches longs

Pour vous aidez à prendre du recul, rien de mieux que des pinceaux avec des manches longs. La forme fuselée assure une meilleure préhension. Le bois utilisé est souvent léger et durable mais c’est la qualité du vernis qui recouvre le manche qui garantit une bonne longévité. Celui-ci finit cependant toujours par s’écailler à force d’être recouvert de peinture, lavé, trempé, et séché un nombre incalculable de fois.

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises manières de tenir son pinceau. 😉 Cependant, un pinceau avec un manche long vous donnera la possibilité de gestes fluides et spontanés si vous le tenez un peu comme une baguette magique.

Les pinceaux plus courts sont spécialement étudiés pour exécuter les détails.

Pour en savoir plus sur le choix de votre matériel et notamment des pinceaux et de leur entretien, vous pouvez également lire les 2 articles suivants :

Pratique #4 : Respectez une règle essentielle

Dans le cas de la peinture à l’huile, il existe une règle essentielle : la règle du “gras sur maigre”.

Cette loi signifie qu’il faut toujours appliquer une couche plus grasse que la précédente. Pourquoi? Car la peinture à l’huile est une peinture qui ne sèche pas vraiment mais qui durcit par oxydation. Et l’huile va ralentir se durcissement. Donc plus votre peinture contiendra de l’huile, plus elle mettra de temps pour “sécher”. Conclusion, sur 6 mois voire un an de temps de “séchage”, si les couches du dessus durcissent plus vite que les couches du dessous, la peinture va craqueler. Pour en savoir plus sur ce phénomène, cliquez ici.

Pour appliquer cette règle du “gras sur maigre”, vous avez 2 possibilités :

  • Diluer vos premières couches de peinture à l’huile, notamment le fond, avec de l’essence de térébenthine. Puis, petit à petit, diminuer la dilution jusqu’à ne plus en faire, puis ajouter de l’huile au fur et à mesure de vos prochaines couches jusqu’à réaliser vos couches plus épaisses et empâtements, si vous en souhaitez. Cette méthode est la plus courante.
  • Peindre vos premières couches à l’acrylique qui sèche très vite. Puis, travailler vos couches suivantes à l’huile en ajoutant un peu plus d’huile à chaque nouvelle couche. L’acrylique vous évite tout risques de craquelures. C’est la méthode que je préfère. 😀

Pratique #5 : Entretenez votre matériel

Nettoyez bien vos pinceaux

Retrouvez toutes les étapes d’un bon nettoyage dans la vidéo ci-dessous :

En résumé :

  • Débarrassez-vous d’un maximum de peinture en utilisant du papier absorbant, un vieux chiffon ou du papier journal
  • Agitez bien votre pinceau dans votre solvant pour dissoudre la peinture restante
  • Lavez consciencieusement les poils de votre pinceau avec de l’eau savonneuse ou du produit vaisselle
  • Rincez à l’eau claire pour éliminer le savon
  • Reformez la pointe de votre pinceau avec vos doigts

Et pour prendre de bonnes habitudes spécifiquement sur vos pinceaux, je vous invite à lire un précédent article : “Pinceaux : 5 bonnes habitudes à prendre!

Rebouchez vos tubes de peinture immédiatement

une des bonnes pratiques est de reboucher toujours immédiatement vos tubes de peinture
Ylanite Koppens sur Pixabay 

Si vous utilisez des tubes de peinture, et ceci est encore plus vrai avec l’acrylique (voir pourquoi dans mon article “Quel type de peinture choisir pour commencer?“), il est essentiel de les refermer immédiatement après avoir fait sortir la peinture. En effet, la peinture sèche ou durcit (pour l’huile) au contact de l’air. Par conséquent, si vous ne fermez pas le tube il va se former une petite croûte en surface. Ce n’est pas très grave, me direz-vous. Oui, mais la prochaine fois cette petite croûte devra être percée ou enlevée pour faire sortir la peinture fraîche. Et avec le temps, ce sera de plus en plus difficile. Et puis, c’est aussi de la peinture perdue inutilement.

Pratique #6 : Protégez vos œuvres

ne laissez pas vos tableaux à traîner, vernissez les pour les protéger et leur apporter une belle finition
Dirk Röpert sur Pixabay

Un vernis vous fournira une protection contre le vieillissement prématuré dû par exemple au jaunissement par la fumée de cigarette, aux éclaboussures de liquide ou encore aux rayonnements UV.

Les avis divergent sur le besoin de vernir ou non ses œuvres à l’acrylique. N’hésitez pas à faire part de votre avis sur la question dans les commentaires de cet article. Pour ma part, je pense que la peinture acrylique peut se suffire à elle même car il s’agit d’une résine très résistante.

Cependant, le vernis n’a pas qu’un rôle de protection mais également de finition. Il vous permettra d’obtenir un rendu homogène mat, satiné ou brillant sur l’ensemble de votre tableau.

Dans tous les cas, il est très important de vernir votre tableau à l’huile ou à l’acrylique une fois que vous l’avez terminé définitivement et que la peinture est complètement sèche. Et seulement à ce moment là!!

Pour vos aquarelles ou peintures à la gouache, préférez une protection vitrée qu’un vernis car celui-ci risque de modifier le rendu de départ.

Pratique #7 : Confrontez-vous au regard des autres

ce n'est pas toujours facile à accepter mais demander régulièrement des avis constructifs sur votre travail autour de vous
Gerd Altmann sur Pixabay 

Pour commencer, vous pouvez simplement demander l’avis de votre entourage ou des personnes qui sont avec vous en cours de peinture, si vous en prenez.

Vous pouvez exposer votre travail sur les réseaux sociaux, ou dans des lieux publics comme des associations, des mairies ou des restaurants par exemple.

Demander toujours à avoir des critiques constructives. Il ne sert à rien d’obtenir un “Wahou! C’est beau, vous avez du talent!”, à part pour l’égo. 😉 Demandez par exemple ce que vous pouvez améliorer ou ce que la personne ressent en regardant le tableau.

Et n’oubliez pas que peindre doit vous donner du plaisir!!! Donc peignez aussi pour vous! Et tant pis si vous trouvez que le résultat est “moche” du moment que vous vous éclatez pendant votre séance! 😀 Vous pourrez toujours y revenir plus tard ou refaire à zéro.

Partager l'article :
  • 1
    Partage
  • 14
    Partages

4 commentaires

  • Avatar

    Gabriel Tricottet

    Salut Miss 😉
    Merci pour cet article qui m’a donné envie de me remettre à la peinture. C’est vrai que ce confronter aux autres c’est important , mais ce n’est pas toujours évident.

    • Florence

      Florence

      Merci Gabriel. Le regard des autres c’est même le plus difficile à affronter! 😉

  • Avatar

    Charlotte Payen

    Bonjour Florence, cet article est extra !
    Je le trouve complet pour avoir les bons réflexes quand on pratique un art : dessiner ou peindre en public et donc se confronter aux autres me paraissent indispensables si l’on veut progresser.
    Prendre du recul me semble essentiel, on a souvent la tête dans le guidon et on s’aperçoit de ses erreurs à la fin 🙁
    alors que l’on pourrait les éviter si l’on prend son temps.
    Je pense aussi qu’il faut acheter de bons outils pour bien travailler, pas en quantité mais en qualité 🙂 Recommandes-tu des magasins de Beaux-Arts ou des marques que tu aimes plus que d’autres ? Merci !
    Charlotte

    • Florence

      Florence

      Merci Charlotte 🙂
      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que le matériel est important. Je t’invite d’ailleurs à lire mon article : Quel matériel choisir pour bien débuter en peinture ?
      Je ne recommande pas de magasins de Beaux-Arts en particulier. En revanche, je ne suis pas adepte des magasins bon marché, type Action. Il n’y a pas vraiment d’indications sur leur tubes de peinture, notamment sur les pigments. Et du coup j’ai un doute sur la qualité et la résistance des couleurs dans le temps. Je vais plutôt privilégier les marques spécialisées dans leur domaine (ex : Raphaël et Leonard pour les pinceaux), peu importe le magasin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement

le guide "Bien débuter en peinture" ;)